Légende
Ma méthode pour réaliser des proxies full art
le 07/05/2019 17:51
Je vous présente ici ma méthode pour concevoir et imprimer des proxies de qualité à l'aide de Photoshop et Illustrator.

Pourquoi ne pas utiliser que photoshop comme tout le monde ?

Photoshop étant un logiciel de retouche d'image matriciel, comprendre : qui ne travaille qu'avec des pixels, le texte et les symboles de mana s'en trouveront traités comme des pixels à l'impression même avec un export pdf. Il en résultera une impression légèrement baveuse puisque l'imprimante ne travaillera pas de la même manière. Il est alors important de réaliser tout ce qui doit être vectoriel, comme le texte, sur Illustrator pour en faire un bon pdf.

Réalisation du fichier

J'utilise des template perso assez minimalistes à dispo ici.
Je mettrais à jour ce lien au fur et à mesure que j'avance.

Pour des templates classique je vous invite à piocher sur des .psd les frames ici et à les importer en tant que .png sur le fichier illustrator.
Il vous faudra également les polices d'écritures suivantes.

Il faut vérifier que l'illustration sera bien au dessus des 300dpi, pour une illustration full Art ça implique une définition d'au moins 742x1042.
Dans 90% des cas je réalise une extension de l'image pour la passer d'un format paysage à un format portrait pour faire le full art. Cette opération est réalisée sous Photoshop, notamment en dupliquant des zones de l'images et en les inversant, puis en corrigeant avec les outils "tampon" et "correcteur localisé". J'utilise parfois des morceaux d'illustration provenant d'autre cartes pour compléter. L'outil "échelle basée sur le contenu" fait souvent des merveilles comme ici.
J'exporte ensuite cette image au format jpeg dans la rognant aux dimensions 63x88mm, soient les dimensions de la carte.
Notez qu'on peut créer un preset de rapport L/H lorsque l'on rogne pour gagner du temps quand on réalise beaucoup de cartes

Quelques Exemples :
Isamaru, chien de konda
Contribution foncière
Geist étrangleracine

Notez que l'extension n'a pas besoin d'être parfaite quand l'image est cachée derrière la zone de texte et ça permet de tricher pas mal.

J'importe ensuite l'illustration en y déposant le .jpg dans le template illustrator et je la place dans le calque en arrière plan, centrée sur le plan de travail, avec le masque qui fais les coins arrondis.

Je remplis ensuite le texte et j'adapte la taille de la zone de texte en conséquence pour laisser le maximum d'espace à l'illustration tout en ayant un texte lisible. Il ne faut pas hésiter à jouer sur les paramètres de crénage ou de largeur du texte pour ajuster et parfois faire rentrer un mot de plus sur une ligne et gagner en élégance. J'ajuste également la taille de la police sur de tous petits incréments, parfois à 0.02 près. L'interligne doit être au plus égal à la taille de la police mais peut être légèrement inférieur si besoin.

Pour réaliser des débordement je regarde où les sont localisé les zones à déborder sur ma carte et je retourne sur mon fichier photoshop. Je détoure grossièrement la zone et crée un masque et je le peaufine à l'aide du pinceau et de la patience. L'outil plume peut également être un bon allié selon le type de détourage à effectuer.

Une fois ma zone détourée, je l'exporte avec le même nom mais en format .png. J'importe maintenant ce fichier sur mon illustrator et je la place dans mon calque du haut. Éventuellement je verrouille ce calque pour pouvoir continuer à manipuler le fichier sans qu'il me gène.

Une fois satisfait j'exporte ma carte en .png 300dpi en utilisant les limites du plan de travail pour l'uploader sur internet et la montrer au copains. Je retire ensuite le masque qui fait les coins arrondis pour une carte à angle droit et je l'enregistre en .pdf.

Une fois que j'ai réaliser 9 cartes je peux préparer mon fichier d'impression, je crée fichier illustrator de 193x276mm. Peut importe les dimensions exactes en vrai mais il faut juste que ce soit légèrement plus petit qu'une feuille A4 pour se réserver des marges d'impression.
Je fais glisser mes 9 pdf sur mon plan de travail et je les places comme ceci.
J'enregistre ce fichier en pdf et je suis alors prêt à passer à l'impression.

Impression

J'ai acheté une ramète de papier 350g, je me rend chez un imprimeur local en lui donnant les fichier et mon papier. Je précise bien qu'il faut imprimer à une échelle de 100% sinon ça fait tout foirer et normalement c'est bon.

Ensuite il faut s'armer d'une bonne paire de ciseau et de patience pour découper les cartes une à une. Je laisse exprès du blanc entre les cartes, ça donne plus de travail que si elles étaient collées mais ça assure de pouvoir bien voir où l'on découpe.

Enfin pour les coins arrondis j'utilise une perforeuse d'angle, celle-ci, avec un rayon de courbure de 3mm.

Et voilà le résultat, j'obtient des cartes de la même épaisseur et rigidité que des vraies cartes . À dos blanc, certes, mais avec les pochettes on s'en fout, et comme ça on peut pas m'accuser de contrefaçon.
haut de page - Les forums de MV >> Fun Cards >> Discussion : page 1
ZeSword
Bruxelles, Belgique

AVATAR
Hey !
le 07/05/2019 20:53
Quand tu as fini on peut en faire un super article :)
Jel Fi

le 07/05/2019 21:17
Propre, je peux partager mon template PW aussi

Légende
le 10/05/2019 4:25
En effet je pourrais détailler un peu plus et faire un article
Birdish
Anachoretes Coprovomitus

le 12/05/2019 16:18
Gimp et Inkscape c'est largement suffisant non ? Parce que les progs qui coûtent un rein, voilà quoi.
tatanka
Apôtre de la justice

Minotaure
le 12/05/2019 18:32
Citation :
Photoshop étant un logiciel de retouche d'image matriciel, comprendre : qui ne travaille qu'avec des pixels


Je sais pas de quelle version préhistorique tu parles, mais c'est plus le cas depuis très longtemps, tu peux vectoriser sur toshop.

Et puis à l'impression tu le dis toi même vu que tu définis 300dpi et sa taille (A4), l’image va passer en matricielle.

Le tuto est sympa, le découpage au ciseau ça me parait fastidieux non? Cuter + règle c'est pas plus "propre"?

Légende
le 13/05/2019 0:20
Citation :
Gimp et Inkscape c'est largement suffisant non ? Parce que les progs qui coûtent un rein, voilà quoi.

C'est sûr qu'on peut très bien s'en sortir avec ces deux là, mais je les connais vraiment pas bien. Je voulais juste parler de comment je fais.

Citation :
Je sais pas de quelle version préhistorique tu parles, mais c'est plus le cas depuis très longtemps, tu peux vectoriser sur toshop.

Oui y a bien des outils pour traiter du vectoriel sur photoshop, le texte est également traité comme du vectoriel pendant la création du fichier. La réelle différence se passe à l'export du pdf, le texte n'est pas imprimé de la même manière par l'imprimante.
Cela dit je viens de vérifier sur le site d'adobe ils proposent bien d'avoir des calques postscript vectoriel mais du après quelques tests ça ne fonctionne pas parfaitement avec toutes les polices (notamment la police magic symbols). Dans ce cas il faut transformer la typo en chemin, ce que l'on ne peut pas faire sous photoshop.

Citation :
Et puis à l'impression tu le dis toi même vu que tu définis 300dpi et sa taille (A4), l’image va passer en matricielle.

Non justement, les parties vectorielles sont imprimées à la résolution maximale de l'imprimante. D'où l'intérêt d'aller chez un professionnel pour avoir des imprimante de qualité. En revanche pour l'illustration 300dpi c'est très bien, ça permet d'avoir un poids de fichier convenable et une qualité au poil.

Citation :
le découpage au ciseau ça me parait fastidieux non? Cuter + règle c'est pas plus "propre"?

Oui c'est fastidieux, mais avec une bonne paire de ciseaux le résultat est nickel. Cuter ça doit le faire mais j'en ai pas sous la main.
tatanka
Apôtre de la justice

Minotaure
le 14/05/2019 23:20
Ok, merci pour tes réponses, ça sera très utile pour tester des playsets de cartes trop chère, ou se monter un cube fun.
haut de page - Les forums de MV >> Fun Cards >> Discussion : page 1
Vous devez être identifié pour pouvoir poster sur les forums.